/ / /

Cette bibliographie est nécessairement incomplète et subjective. Elle est surtout le reflet de mes lectures depuis que je m'intéresse au pèlerinage à Saint-Jacques, avant et après que je l'aie fait moi-même. Elle est malgré tout assez abondante et surtout, totalement indépendante !

 

Sur cette page vous trouverez les études historiques et apparentées, les récits de pèlerins historiques et contemporains d'avant 1980 et enfin ce qu'on appelle les beaux livres.

 

Une autre page est consacrée aux récits de pèlerins après 1980.

 

Je complèterai ces deux pages au fil du temps.

 

Bonnes lectures...

 

Ouvrages historique et études sur le pèlerinage

Récits de pèlerins historiques (jusqu'au XXème siècle)

Récits de pèlerins contemporains (jusque 1980)

Beaux livres

 

 


 

 

 

 

Ouvrages historiques et études sur le pèlerinage

 

 

 

Arribas,Pablo,

Coquins, gueux, catins... sur le chemin de Saint-Jacques,

Editions Cairn, 2009.

Ouvrage original puisqu'il expose la réalité du pèlerinage non du point de vue du pieux pèlerin sanctifié par la marche, mais de celui du bon peuple ripailleur, profiteur, voleur et dévergondé. Le ton oscille entre le récit historique et romancé, ce qui nuit un peu au sérieux de l'étude, mais rend le livre très agréable à lire. Ceci dit, impossible de savoir ce qui relève de la légende, de l'étude historique et de l'imagination de l'auteur.

 

Barret, Pierre et Gurgand, Jean-Noël,

Priez pour nous à Compostelle, la vie des pèlerins sur les chemins de Saint-Jacques

Editions Hachette, 1978.

Livre célébrissime qui, s'il n'a pas lancé à lui tout seul la mode du pèlerinage, y a en tout cas fortement contribué. Bon nombre des mythes autour de Compostelle trouvent leur origine ici. Abstraction faite de l'aspect historique, les auteurs sont journalistes, pas historiens, c'est un livre très agréable à lire, bien écrit et qui vaut surtout à mes yeux pour le récit du pèlerinage fait par les auteurs eux-mêmes, à une époque où personne ou presque ne le faisait à pied.

 

Casamayor, Pierre, et Limousin, Eric,

Les vignobles des chemins de Compostelle,

Editions Hachette, 2003.

Compostelle n'est ici qu'un prétexte à présenter une série de vignobles de différents pays d'Europe regroupés autour de pas moins de 10 voies supposées pèlerines. Surtout intéressant pour les amateurs de vins.

 

Gicquel, Bernard,

La légende de Compostelle,

Editions Tallandier, 2003

Traduction intégrale du fameux Codex Calixtinus précédé d'une longue, savante et très intéressante introduction de l'auteur. Une référence.

 

Martinaud, Sophie,

Le livre d'or de Compostelle, Cent légendes et récits de pèlerins du Moyen Âge à nos jours,

Editions Bayard, 2004.

Livre décevant qui bacle chaque récit raconté sans guère de perspective historique. L'idée était bonne, mais le résultat plutôt pauvre.

 

Péricard-Méa, Denise,

Les routes de Compostelle,

Editions Jean-Paul Gisserot, 2006.

Petit livre intéressant en deux parties. La première retrace l'historique du pèlerinage et la seconde démonte la naissance de quatre grands mythes contemporains à propos de Compostelle. On y retrouve l'essentiel du travail de l'auteur sur le sujet qui permet de comprendre pourquoi elle ne s'est pas fait que des amis dans le monde jacquaire.

 

Péricard-Méa, Denise et Mollaret, Louis

Chemins de Compostelle et patrimoine mondial,

Editions La Louve, 2010.

Dans ce livre, les auteurs présentent la procédure et l'historique de l'inscription des chemins français de Saint-Jacques au patrimoine mondial puis passent en revue tous les monuments inscrits dans cette liste selon leur perspective habituelle, c-à-d, démontrer que la notion de chemin de Saint-Jacques au moyen-âge n'a tout simplement aucun sens et que c'est une invention contemporaine. J'ai trouvé ce livre, comment dire, fastidieux. D'un intérêt très relatif.

 

Péricard-Méa, Denise et Mollaret, Louis

Compostelle 813-2013, 1200 ans de pèlerinages,

Editions Sutton, 2013.

Un excellent résumé de l'histoire du pèlerinage de Compostelle et de l'histoire de ce que les auteurs appelent le "grand théâtre de Compostelle", soit la liste de toutes les récupérations économico-idéologico-romantico-politico-touristiques du concept de pèlerinage et de ses millions de pèlerins supposés. Surtout intéressant pour le survol d'une trentaine de récits de pèlerins à travers les âges. Très bien illustré. 

 

Péricard-Méa, Denise et Mollaret, Louis

Dictionnaire de saint Jacques et Compostelle,

Éditions Jean-Paul Gisserot, 2006.

Comme son nom l'indique, liste d'entrées, d'intérêt variable, en rapport avec saint Jacques et Compostelle. On y retrouve les thèmes habituels des auteurs.

 

Record, Michel,

Le guide du pèlerin à Saint-Jacques,

Editions Sud-Ouest, 2006.

Traduction du livre V du codex callixtinus, connu depuis sa traduction par Jeanne Vieillard sous le nom de Guide du pèlerin, d'Aymery Picaud. Intéressant pour les amateurs de latin car c'est une édition bilingue.

 

Zapponi,Elena,

Marcher vers Compostelle, Ethnographie d'une pratique pèlerine

Editions L'Harmattan, 2011.

Comme le sous-titre l'indique, ce livre se veut une étude ethnographique des pèlerins vers Saint-Jacques, à partir de plusieurs séjours de l'auteur dans des refugies espagnols et sur le chemin. Que dire ? Mélange de verbiage sociologique attendu dans un ouvrage de ce style et d'analyses intéressantes, l'ensemble m'a tout de même déçu. Le regard reste bien sûr extérieur et péremptoire. Un vrai goût de trop peu pour un thème vraiment intéressant.

 

 


 

 

 

 

Récits de pèlerins historiques

 

 

(jusqu'au XXème siècle, ordre chronologique)

 

Récits de pèlerins de Compostelle, Neuf pèlerins racontent leur voyage à Compostelle (1414-1531)

Sous la direction de Denise Péricard-Méa

Editions La Louve 2011

Récits d'intérêt très divers, mais très bien édités et illustrés.

 

De la Bohème jusqu'à Compostelle, récit du voyage en Europe du seigneur Léon de Rozmital (1465-1467)

Sous la direction de Denise Péricarrd-Méa

Editions Atlantica, 20082011

Très accessoirement lié à Compostelle, ce récit est quand même passionnant par ce qu'il dévoile de ce que pouvait être la vision d'un noble de Bohème au 15ème siècle à propos de l'Europe et de tous les lieux traversés. Un vrai document historique.

 

Le voyage de Jean de Tournai, de Valenciennes à Rome, Jérusalem et Compostelle (1488-1489)

Transcription : Fanny Blanchet-Broeckaert,

Traduction en français moderne, introduction et notes : Denise Péricard-Méa

Editions La Louve 2012

Récit passionnant, malgré les lourdeurs et les conventions de l'époque.

 

Vers Compostelle, les qualités du pèlerin selon Jean Geiler de Kayserberg (1494)

Traduit et présenté par Erich Kräml,

Editions du Cerf, 2008

18 petites exhortations pratiques et spirituelles à l'usage des pèlerins. L'essentiel est dans le titre de chaque exhortation, à la fois concrètes et, comment dire, espiègles,  plutôt que dans le détail des developpements, finalement assez peu intéressants.

 

De Nuremberg à Grenade et Compostelle, Itinéraire d'un médecin allemand août 1494 - avril 1495

Sous la direction de Denise Péricard-Méa,

Editions Atlantica, 2009

Récit d'un voyageur plutôt que d'un pèlerin, il fourmille de détails pittoresques et vécus en prise avec les réalités quotidiennes de son époque. Encore un récit passionnant.

 


 

 

 

Récits de pèlerins contemporains

(avant 1980, ordre chronologique)

 

Daux, Camille,

Sur les chemins de Compostelle,

Editions Atlantica, 2006

Ce n'est pas exactement un récit de pèlerin mais plutôt un parcours érudit du pèlerinage peu après sa "redécouverte", et publié en 1898. Mais érudit ne signifie pas ennuyeux. Il est écrit d'une telle manière que l'on sent tout l'attachement de l'auteur à l'idéal du pèlerin. Malgré les longueurs de l'époque, très intéressant.

 

Mabille de Poncheville, André,

Le chemin de Saint-Jacques,

Editions Kim, 1989

Récit d'un pèlerinage effectué en 1927-1928 par différents moyens de transport. Témoignage passionnant, tant pour la description de l'Espagne de l'époque, que pour comprendre la vision du monde d'un catholique français d'avant-guerre. Remarquable.

 

Mauron, Marie,

Vers Saint-Jacques de Compostelle,

Editions Le Livre Contemporain, 1957

A mi-chemin entre récit de pèlerinage et description historique de l'itinéraire. Le style est très agréable et les photos ont un petit parfum de nostalgie.  L'Espagne dans les années cinquante !

 

Bernès, Georges,

Carnet de route d'un pionnier, mon pèlerinage à Compostelle en 1961

Editions Pierre Téqui, 2011

Par l'auteur du premier topoguide du chemin, un récit intéressant, à travers une Espagne d'un autre temps. Entre aventure d'un défricheur du chemin et confort d'un ecclésastique bénéficiant de l'accueil de ses confrères tout au long de la route.

 

 


 

 

 

 

Beaux livres

 

Dans les beaux livres, il y en a vraiment deux sortes : ceux dont Compostelle n'est que le prétexte, ça fait vendre, et ceux qui ont un véritable contenu informatif, voire historique, et où l'illustration illustre vraiment le propos. A part quelques erreurs du premier type, j'ai essayé de ne m'en tenir qu'au second ! Les livres qui suivent sont classés par ordre d'intérêt, selon mon jugement très subjectif.

 

 

 

Giraud, Marcel et Pierre-Gilles,

Visage de pèlerins au Moyen-Âge,

Editions Zodiaque, 2001

Livre tout à fait remarquable qui étudie les pèlerins à partir de ce qu'en disent les poésies épiques, chansons de gestes, des années 1100 à 1300. Remarquable aussi parce qu'il ne se limite pas à Compostelle, mais examine deux autres grands pèlerinages du Moyen-Âge : Rome et Saint-Gilles du Gard. Superbement illustré, comme d'habitude. Une référence.

 

Oursel, Raymond,

Routes Romanes,

Tome 1 : La route aux saints

Tome 2 : La route aux solitudes

Tome 3 : La garde de Dieu

Editions Zodiaque, 1982, 1984, 1986

Faut-il présenter les éditions Zodiaque ? Des livres magnifiques sur l'art roman de toutes les régions d'Espagne, de France et d'ailleurs. Des photos noir et blanc magnifiques pour illustrer le propos. La trilogie sur Compostelle est fidèle au style de la maison. J'ai un faible pour le tome deux. Evidemment, l'auteur se laisse souvent entraîner par sa plume. Cela donne du relief au récit, mais le rend parfois un peu pesant.

 

Brabs, Derry,

Les chemins de Saint-Jacques,

Editions Sud-Ouest, 2009

Le meilleur des beaux livres "touristiques", c-à-d qui se contentent d'enfiler photos sur photos au fil des 4 voies traditionnelles. Le commentaire qui accompagne les photos est ici en effet de grande qualité.

 

Dupront, Alphonse,

Saint-Jacques de Compostelle, puissance du pèlerinage

Editions Brepols, 1985,

Ouvrage collectif qui dépasse largement le niveau moyen des beaux livres par la qualité et l'érudition des textes. Le regard anthropologique donne un éclairage différent et en fait toute la valeur.

 

Huchet, Patrick et Boëlle, Yvon

Sur les chemins de Compostelle,

Editions Sud-Ouest, 1999,

Le best-seller français du beau livre touristique. Mérité pour la qualité des photos et de la mise-en-page. Pour le reste, le texte n'a rien de très original.

 

Huchet, Patrick et Boëlle, Yvon

Sur les nouveaux chemins de Compostelle,

Editions Sud-Ouest, 2011,

Rien que le titre est tout un programme ! Nouveaux pour qui ? A force d'ajouter des chemins de Compostelle à tous les coins de rue, on va finir par arriver à la vérité : qu'il n'y avait pas quatre voies, mais que chacun partait de chez lui et traçait son itinéraire jusqu'en Espagne par les routes praticables de son époque. Dans le style, j'ai beaucoup "aimé" la supposée voie de Namur... mais pourquoi ne pas la faire partir de Liège et de son église Saint-Jacques, ou de Maastricht, ou d'Aix-la-Chapelle, ou de... A moins que le choix de Namur ne soit dicté que par le catalogue des topoguides des GR de la FFRP...  Bon, à part ça, les photos sont toujours aussi réussies.

 

Collectif

Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle,

Editions MSM 1999,

Livre très complet et fourmillant d'informations de toutes sortes. Original par son premier chapitre historique qui évoque l'apôtre Jacques à partir du Nouveau Testament et non seulement de la légende de Compostelle ainsi que pour sa contextualisation de l'Espagne du Moyen-Âge, successivement wisigothique, arabe (et juive) et objet rêvé de la reconquista catholique. Pour le reste, suit le plan classique des quatre voies.

 

Adrian, Luc et Boëlle, Yvon

365 méditations sur le chemin de Compostelle,

Editions Presse de la Renaissance, 2006,

Conforme à l'intitulé : jolies photos aggrémentées de citations plus ou moins ad hoc. Rien de plus, rien de moins.

 

Bourdarias, Jean

Guide européen des chemins de Compostelle,

Editions Fayard, 1996,

Un guide pour automobilistes qui présente pas moins de neuf voies européennes. Qui trop embrasse mal étreint.

 

Chais, Emilie, Charton, Franck et Dozier, Marc

En chemin vers Compostelle,

Editions Glénat, 2010,

Que dire ? Bon, les photos, quand elles ne sont pas posées, sont assez jolies. Sinon, il suffit de lire ce commentaire, sommet de stupidité, pour être fixé : "Dans son bureau, Jesus Irache expose la reproduction d'une carte du XIIème siècle extraite du Codex Callistinus montrant les chemins de Compostelle dans le monde chrétien d'alors." Passons sur le Callistinus plutôt que Callixtinus. A ma connaisance, ce codex ne contient aucune carte. Mais le meilleur est bien sûr la carte tenue par le fameux Jesus Irache. On y reconnaît parfaitement le Brésil et l'Amérique Centrale à proximité de l'Espagne... au XII ème siècle, évidemment ! Christophe Colomb doit se retourner dans sa tombe, le pauvre...

Partager cette page
Repost0
Published by paul-vers-compostelle - dans Lectures